Comment instaurer un climat de confiance au sein d'une équipe pour la rendre plus performante.

La confiance en entreprise

La confiance est à la base de toute relation saine et équilibrée. Une relation sans confiance est vouée à l’échec. C’est une vérité qui est valable autant pour les relations intimes, amicales et familiales que pour les relations professionnelles. En tant que parent, vous ne confieriez pas vos enfants à une personne en qui vous n’avez pas confiance, et en tant que consommateur vous n’achèteriez rien à une personne qui ne semble pas digne de confiance, alors pourquoi, en tant que salarié, donneriez-vous le meilleur de vous-même à un manager, ou même à une entreprise, qui ne vous inspire pas confiance ?

Une fois qu’on s’est posé cette question, on comprend mieux l’importance pour un manager de s’assurer qu’un climat de confiance règne au sein de son équipe. Mais comment faire pour inspirer la confiance de ses collaborateurs ?

Comment développer la confiance en entreprise pour booster la performance

Qu’est-ce que la confiance ?

Avant de vous expliquer comment instaurer un climat de confiance, j’aimerais prendre le temps de définir ce que j’entends par « confiance ». Car c’est un concept abstrait, comme le respect, l’amour ou encore le courage, et tout comme pour ces derniers, tout le monde pense savoir de quoi il s’agit, alors qu’en réalité on en a chacun une perception qui nous est propre. Et nos perceptions ont beau être similaires, il m’apparaît important, pour vous faciliter la compréhension de cet article, de vous donner ma perception de la confiance.

Selon moi, donc, la confiance est un état d’esprit qui procure un sentiment de sécurité. On est en confiance lorsque l’on sent que l’on peut se fier à l’autre et compter sur son soutien, sa compréhension, son honnêteté et son respect. On sait alors que l’on peut s’exprimer naturellement, et être soi-même, sans craindre d’être jugé.e ou que nos propos soient mal interprétés. Dans une relation de confiance, chacun sait que les actes et les propos de l’autre ne sont pas mal intentionnés, et chacun permet à l’autre d’expliquer sa vision des choses, et sa version des faits, avant de porter un jugement. Chacun sait également que l’autre peut être une ressource en cas de besoin, et n’hésite pas à demander de l’aide lorsque c’est nécessaire.

Selon moi, si une relation, quelle qu’elle soit, ne présente pas ces caractéristiques-là, c’est une question de manque de confiance : soit celle-ci n’est pas encore instaurée, ou bien elle a été fragilisée ou même détruite.

Comment développer la confiance en entreprise pour booster la performance

La confiance en entreprise 

Imaginez maintenant que vos relations avec vos collaborateurs ou vos managers soient basées sur cette confiance… ne pensez-vous pas que votre quotidien au travail ne s’en porterait que mieux ?

Et si vous êtes vous-même manager, imaginez l’impact d’une telle confiance sur votre leadership, mais aussi sur la cohésion de votre équipe !

Mais comment instaurer un tel climat de confiance ? Un principe fondamental est à toujours garder en tête : celui de la réciprocité. On ne peut pas inspirer confiance si on ne fait pas soi-même confiance.

Managers, faites confiance à vos collaborateurs, ils vous le rendront bien.

Manager par la confiance

Faire confiance à ses collaborateurs, ça commence par leur laisser de l’autonomie : dans la réalisation de leurs tâches, dans l’organisation de leur journée, dans la prise de certaines décisions qui les concernent, etc. Responsabiliser ainsi ses collaborateurs, en leur laissant un certain niveau d’autonomie, permet également de développer la confiance en soi, ce qui génère une meilleure aptitude à prendre des initiatives et à faire des choix plus stratégiques. Attention tout de même à ne pas laisser trop d’autonomie non plus, le rôle d’un manager est d’encadrer son équipe, pas de la laisser se débrouiller toute seule.

La deuxième clé pour prouver à ses collaborateurs qu’on leur fait confiance est de ne pas les surveiller constamment, et c’est encore plus vrai avec le management à distance imposé par le télétravail. Personne n’aime avoir la sensation que quelqu’un est penché en permanence au dessus de son épaule pour vérifier tout ce qu’il/elle fait. Et même si la surveillance peut rassurer le manager quant au travail fourni, elle reste néanmoins dévastatrice pour la qualité du travail en question. Car personne n’a envie de s’investir outre mesure pour quelqu’un qui ne lui fait pas pleinement confiance.

La troisième clé est de valoriser les efforts fournis plus que le résultat obtenu, afin de montrer de la considération pour le travail effectué, et savoir faire preuve de reconnaissance. Dans l’idéal, on cherchera à utiliser des leviers qui touchent le collaborateur dans ses valeurs, pour que cette reconnaissance ait un sens pour lui.

Enfin, la quatrième clé qui permet d’instaurer un climat de confiance est de laisser le droit à l’erreur. Cela peut surprendre, mais il est nécessaire de faire des erreurs pour avancer, pour progresser, pour s’améliorer. Laisser le droit à l’erreur, c’est simplement ne pas la punir, mais plutôt chercher à accompagner le collaborateur dans la réparation de celle-ci. Si le collaborateur n’a pas peur de faire des erreurs, il sera alors beaucoup plus créatif et osera davantage essayer de nouvelles approches, ce qui lui permettra d’améliorer sa façon de travailler. Attention, quand je parle d’erreur je ne parle pas de faute, et à aucun moment je n’ai dit qu’il fallait accepter les comportements inappropriés et laisser faire des choses qui sortent du cadre, cela n’a rien à voir. Les erreurs sont de l’ordre du non-intentionnel tandis que les fautes sont un manquement conscient aux règles. Il est important de distinguer les deux.

Article en lien avec le sujet : Les 6 softskills du manager bienveillant

Comment développer la confiance en entreprise pour booster la performance

Confiance et leadership

En faisant ainsi confiance à vos collaborateurs, vous allez par réciprocité leur inspirer confiance. Mais la réciprocité ne suffit pas. Pour que vos équipes vous voient comme une personne digne de confiance, il vous faudra également développer quelques softskills :

  1. La cohérence 
    Une personne cohérente inspire naturellement confiance. La cohérence passe par un alignement pensée-paroles-actes. Si vos actes ne reflètent pas vos paroles, et si vos paroles ne reflètent pas votre pensée, vous n’êtes pas crédible.
  2. La sincérité
    Dire les choses sincèrement, même lorsque celles-ci sont plus difficiles à entendre (à condition d’y mettre les formes), donne de la crédibilité à vos propos. Si vous ne dites que ce que vous pensez que les autres ont envie d’entendre, ils se rendront compte que vous n’êtes pas sincère et auront ensuite beaucoup de difficultés à croire ce que vous leur direz.
  3. L’équité
    Plus que l’égalité au sein de votre équipe, recherchez l’équité, car l’égalité peut parfois être injuste alors que l’équité offre à chacun ce qui est le plus juste pour sa situation propre.
  4. La distanciation de l’ego
    Savoir se distancier de son ego permet de prendre du recul sur ses émotions et de ne pas les laisser interférer dans les décisions que l’on prend ou dans les propos que l’on tient. Il est important de laisser ses émotions s’exprimer, mais pas dans les échanges avec autrui, ni dans les prises de décision. Un manager qui exprime trop sa colère instaure un climat de défiance au sein de son équipe qui ne sait plus comment s’adresser à lui, par peur de le froisser. Si vous voulez inspirer confiance, ne laissez pas vos émotions prendre le dessus.

Article en lien avec le sujet : Les émotions en entreprise

Des bénéfices multiples

Instaurer un climat de confiance implique donc un effort de chaque instant, et peut paraître compliqué pour certains. Alors, si vous n’êtes pas encore convaincu.e de la nécessité de mettre en place ces actions au sein de votre équipe, voici quelques bénéfices que vous pourriez en retirer :

  1.  A l’échelle individuelle du collaborateur
    Un collaborateur qui travaille dans un climat de confiance est généralement plus serein, plus motivé, il se sent valorisé, il a plus confiance en lui et ose prendre des initiatives car il se sent soutenu. Il est plus créatif et a moins peur de faire des erreurs car il sait qu’il pourra les réparer. Il est donc plus performant, et plus engagé car il se sent bien dans son travail et dans son équipe.
  2. A l’échelle individuelle du manager
    Un manager qui fait confiance et inspire confiance est généralement un meilleur leader, il inspire le respect au lieu de l’imposer, il a une meilleure communication descendante et ascendante, et suscite une meilleure collaboration.
  3. A l’échelle de l’équipe
    Une équipe dans laquelle règne un climat de confiance est généralement plus soudée. Elle est confrontée à moins de conflits et fait preuve d’une meilleure communication. Cette cohésion d’équipe favorise l’intelligence collective et la collaboration, ce qui favorise la performance individuelle et collective.
  4. A l’échelle de l’entreprise
    Une entreprise dans laquelle règne un climat de confiance est une entreprise dans laquelle il fait bon travailler, où chacun se sent bien et a envie de s’investir dans son travail. Les salariés sont donc globalement plus performants, et comme ils aiment leur travail et leur entreprise, ils en deviennent les meilleurs ambassadeurs. La bonne image ainsi véhiculée en interne finit par être perçue en externe, ce qui permet d’attirer les talents.

J’espère que vous êtes maintenant convaincu.e de l’importance de la confiance en entreprise, avant de partir, dites-moi en commentaire quel est le niveau de confiance qui règne au sein de votre entreprise et si vous aimeriez qu’il y en ait davantage.

Comment développer la confiance en entreprise pour booster la performance Comment développer la confiance en entreprise pour booster la performance Comment développer la confiance en entreprise pour booster la performance

Rendez-vous sur Hellocoton !

À propos Nadège Favri

Toulousaine passionnée de développement personnel, je porte un intérêt particulier aux relations humaines et à la communication non violente. Combinés à mon intérêt pour les ressources humaines, ces atouts ont naturellement fait émerger chez moi l'envie d'apporter mon aide aux entreprises comme aux particuliers, pour que chaque individu puisse exprimer tout son potentiel et viser l'excellence. Du coaching individuel au coaching d'entreprise, mon champ d'intervention est large mais avec un seul objectif en tête : utiliser la bienveillance pour améliorer la performance.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :