Comment résoudre les disputes au sein du couple en 7 principes clés

Couple : 7 clés pour résoudre les disputes

Comment résoudre les disputes au sein du couple en 7 principes clés

 

On entend parfois dire “Un couple sans dispute ce n’est pas un vrai couple.” 

Pour sûr, les disputes sont inhérentes au couple, et un couple qui ne se dispute jamais est très probablement un couple qui ne s’aime pas réellement. La raison en est que le sentiment d’amour exacerbe les émotions, qu’elles soient positives ou négatives. Il est donc impossible de rester indifférent face aux petits (ou gros) désaccords.

Mais si l’on alimente les disputes de reproches et de culpabilité, alors on crée un climat propice à toujours plus de disputes. C’est un cercle vicieux qui peut amener le couple à ne plus vivre que dans les tensions, ce qui n’est évidemment confortable ni pour l’un ni pour l’autre.

 

 

Comment faire, donc, pour éviter l’escalade des émotions, des reproches et des accusations ?

 

Tentons de faire de notre mieux afin de rendre les désaccords productifs et utiles à la relation plutôt que toxiques et destructeurs. Transformons les disputes et les règlements de compte en échanges, partages et collaborations dans la recherche de solutions satisfaisantes pour chacune des parties.

 

 

1. Ne pas réutiliser des arguments passés pour étayer les propos présents

 

Chaque dispute doit être traitée indépendamment des précédentes. Aucun de nous n’a envie de s’entendre rabâcher continuellement les mêmes choses, et encore moins s’il s’agit de reproches.

Si vous avez besoin de revenir sur les arguments d’une dispute passée, c’est que celle-ci n’était en fait pas terminée. Et si vous aviez considéré qu’elle était terminée, alors il faut remettre en question la manière dont elle avait été résolue, car visiblement cela n’était pas la meilleure approche.

 

 

2. Ne jamais critiquer ou pointer du doigt une faiblesse de l’autre, surtout s’il nous l’a confessée dans un moment où tout allait bien

 

Lorsque l’autre nous confie ses faiblesses, il/elle nous accorde sa confiance. Et si l’on se sert de ses faiblesses contre lui/elle lors d’une dispute, nous trahissons la confiance qu’il/elle avait placé en nous.

A l’avenir il/elle ne voudra plus nous confier la moindre chose : la confiance ira en diminuant, tandis que la méfiance et la rancœur iront en augmentant. La communication sera de plus en plus difficile et les disputes de plus en plus fréquentes.

 

 

3. Ne pas faire porter à l’autre la responsabilité de nos sentiments et émotions

 

Comme je l’ai expliqué dans mon article Maîtriser ses émotions, nous sommes seuls responsables de nos émotions. Il est donc tout à fait incohérent, inutile et malveillant d’accuser l’autre de nous rendre triste, de nous blesser ou de nous dévaloriser.

Bien sûr nous pouvons nous sentir triste, blessé, ou dévalorisé suite à quelque chose que l’autre a fait. Mais ce qu’il a fait n’a été que le déclencheur qui a éveillé en nous une émotion qui sommeillait. Le déclencheur n’est pas la cause de notre émotion.

La cause est tout autre, et elle est en nous. Il s’agit d’un besoin insatisfait. Trouvons la nature de ce besoin, et trouvons un moyen de le satisfaire au lieu d’attendre de l’autre qu’il le fasse. Car personne n’a la capacité de lire dans nos pensées. 

 

 

4. Ne pas prendre la responsabilité des sentiments et émotions de l’autre

 

Tout comme nous sommes seuls responsables de nos émotions, l’autre est seul responsable des siennes. Nous n’avons pas à nous sentir coupable de ce qu’il ressent.

Nous pouvons nous sentir coupable de nos actes si ceux-ci vont à l’encontre de nos valeurs ou s’ils bafouent une promesse qui avait été faite, mais si nous assumons nos actes car nous pensons qu’il sont justes, nous n’avons pas à culpabiliser que l’autre les prenne mal.

Nous pouvons d’ailleurs l’aider à comprendre les raisons pour lesquelles il/elle réagit de cette manière, trouver avec lui/elle les besoins insatisfaits qui se cachent derrière ces émotions, puis trouver ensemble une solution pour satisfaire ces besoins.

 

 

5. Ne pas chercher à convaincre l’autre

 

Dans le cas où chacun est sûr de ses propos et campe sur ses positions, posez-vous cette question : qu’est-ce qui importe le plus, que j’aie raison ou que nous soyons en paix ? 

Bien sûr, quand on est convaincu d’avoir raison c’est difficile de laisser l’autre affirmer le contraire, mais il convient dans ce genre de situation de reconnaître que les deux parties ont deux points de vue différents et que cela n’est pas, en soi, un problème.

Après tout, nous sommes tous différents, et si nous avons choisi cette personne, c’est pour l’accepter telle qu’elle est, alors pourquoi vouloir la changer ?

 

 

6. Mettre de côté les émotions négatives et parler avec le cœur

 

Il ne s’agit pas là de réprimer ses émotions, mais plutôt de les comprendre et de les accepter. Il s’agit de laisser l’émotion exister sans pour autant la laisser nous submerger.

Il peut être nécessaire de prendre du recul pour pouvoir faire ce travail, sortir prendre l’air, rester un peu seul(e) et revenir plus calme ensuite. Là nous pourrons parler, avec sincérité, sans nous laisser emporter et sans dire des choses que l’on pourrait ensuite regretter.

Il est important, même pendant les disputes, de se souvenir des raisons pour lesquelles nous avons choisi cette personne. Cela nous fait prendre conscience de l’importance de la relation à nos yeux et nous rend plus enclin à parler avec le cœur.

 

 

7. Autant que possible, éviter d’aller se coucher fâchés

 

Conserver la colère sur plusieurs jours ne sert qu’à alimenter la rancœur, les frustrations, les peines et les peurs. Cela ne fait que creuser un peu plus le fossé qui vous sépare de l’être aimé. Essayez-donc, dans la mesure du possible, de résoudre les conflits avant d’aller vous coucher.

Ne faites pas semblant de pardonner ou d’oublier juste pour pouvoir aller vous coucher, cela n’a aucune utilité. Vous n’arriveriez pas à dormir car vous seriez encore dominé(e) par vos émotions négatives, et la dispute reprendrait son cours dès le lendemain matin.

Si vous avez appliqué les étapes précédentes, vous devriez être en mesure d’apaiser les émotions négatives et de vous parler calmement et sincèrement pour trouver ensemble une solution équitable pour les deux parties. Vous devriez vous sentir apaisé et pouvoir aller vous coucher sans risque que la dispute reparte de plus belle le lendemain.

 

Comment résoudre les disputes au sein du couple en 7 principes clés

Rendez-vous sur Hellocoton !

À propos Nadège Favri

Toulousaine passionnée de développement personnel, je porte un intérêt particulier aux relations humaines et à la communication non violente. Combinés à mon intérêt pour les ressources humaines, ces atouts ont naturellement fait émerger chez moi l'envie d'apporter mon aide aux entreprises comme aux particuliers, pour que chaque individu puisse exprimer tout son potentiel et viser l'excellence. Du coaching individuel au coaching d'entreprise, mon champ d'intervention est large mais avec un seul objectif en tête : utiliser la bienveillance pour améliorer la performance.

2 commentaires

  1. […] Voir également mon article Couple : 7 clés pour résoudre les disputes […]

  2. […] Voir aussi l’article Couple : 7 clés pour résoudre les disputes […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :