A l'aube de mes 33 ans, je constate que je me sens beaucoup mieux aujourd'hui qu'à 25 ans. Découvrez comment j'ai fait de ma vie un bonheur.

Humeur : l’âge c’est dans la tête

A l'aube de mes 33 ans, je constate que je me sens beaucoup mieux aujourd'hui qu'à 25 ans. Découvrez comment j'ai fait de ma vie un bonheur.

Aujourd’hui, cela fait 33 ans que je suis venue au monde.

 

Beaucoup de personnes m’ont posé la question qui revient à quasiment chaque anniversaire : “alors, ça fait quoi d’avoir 33 ans ?”

Et bien je dois dire que cette année, plus que toutes les autres auparavant, je me sens bien. L’âge n’est qu’un chiffre. Je me sens mieux aujourd’hui à l’aube de mes 33 ans que le jour de mes 25 ans. Tout simplement parce que je me sens bien. Bien dans ma peau, bien dans mon corps, bien dans ma tête, et bien dans ma vie.

 

 

Un bien-être que j’ai construit 

 

Des études disent qu’une femme se sent mieux à la trentaine qu’à la vingtaine, pour ma part c’est totalement vrai. Il faut dire aussi que j’ai mis en place des actions dans ce sens. En effet, j’ai commencé vers 30 ans à effectuer un travail d’acceptation de qui je suis, de ce que je veux et ne veux pas, etc.

Puis je me suis progressivement mise à la méditation ce qui m’a permis de mieux comprendre mes émotions, être plus en accord avec moi-même, et faire preuve de plus de bienveillance, tant envers moi-même qu’envers les autres.

Cela m’a amené à faire des choix de vie, me permettant aujourd’hui d’avoir un réel projet professionnel, en accord avec ce que je suis et mes valeurs. J’ai également appris à lâcher-prise, à ne plus autant chercher à tout contrôler, et à accepter ce que la vie a à m’offrir, que ce soit du bonheur ou des épreuves. J’ai finalement accepté que ma vie ne soit pas parfaite, car elle n’a pas à l’être.

J’ai aussi appris à lutter contre la procrastination, cette “bête noire” qui m’éloignait chaque jour un peu plus d’un avenir meilleur. J’ai choisi de passer à l’action au lieu de me laisser freiner par mes appréhensions et mes croyances négatives.

J’ai également décidé de mettre un terme à un perfectionnisme qui m’emprisonnait dans un stress constant de bien faire, de trop en faire. J’ai alors découvert le bonheur de m’autoriser à faire des erreurs, à ne pas toujours être au top et à oser prendre des risques et être moi-même.

 

 

Une envie de partage

 

Et puis cela a éveillé en moi l’envie de partager cela avec vous, d’essayer d’emmener avec moi un maximum de personnes sur cette voie de bonheur et de sérénité. C’est pourquoi j’ai créé ce blog ; et aujourd’hui quand je constate, par les retours que me font certain(e)s d’entre vous, que mes articles peuvent aider ne serait-ce qu’une personne à changer ce qui ne va pas dans sa vie, à être plus heureuse et plus épanouie, j’en suis particulièrement touchée et cela renforce mon sentiment d’être à ma juste place.

 

 

Merci

 

Pour tout cela je souhaite exprimer ma gratitude envers la vie. Je remercie la vie de me permettre d’entamer ma 34ème année alors que d’autres n’ont pas eu cette chance ; et plus particulièrement de le faire dans de telles circonstances. Merci aussi à tous les auteurs qui m’ont inspirée, motivée et aidée à agir pour mon évolution. Et merci à vous, tous, qui me lisez et me soutenez.

Je vous souhaite à tous de trouver votre sérénité comme j’ai trouvé la mienne. Je vous souhaite à tous d’être pleinement heureux, car la vie est tellement belle quand on sait l’apprécier avec un regard juste.

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

À propos Nadège Favri

Toulousaine passionnée de développement personnel, je porte un intérêt particulier aux relations humaines et à la communication non violente. Combinés à mon intérêt pour les ressources humaines, ces atouts ont naturellement fait émerger chez moi l'envie d'apporter mon aide aux entreprises comme aux particuliers, pour que chaque individu puisse exprimer tout son potentiel et viser l'excellence. Du coaching individuel au coaching d'entreprise, mon champ d'intervention est large mais avec un seul objectif en tête : utiliser la bienveillance pour améliorer la performance.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :