Humeur: Impermanence

Rien n'est permanent. L'accepter c'est se donner la possibilité d'éviter bien des souffrances.

 

Lorsque je sens en moi naître une forme de nostalgie vis-à-vis du passé, d’une situation qui prend fin, ou d’une relation dont la nature change, je prends le temps de réfléchir à cette vérité fondamentale : l’impermanence est la nature même de la vie.

Et cette simple pensée me permet d’apaiser les émotions négatives qui peuvent m’envahir dans ces moments là, en relativisant l’impact de ce changement sur moi.

En effet, lorsque l’on accepte que la vie est par essence une succession de changements et que rien n’est permanent, alors on peut plus facilement accepter les différentes épreuves de la vie.

La vie est un cycle, et elle est faite de cycles: la vie et la mort se succèdent, tout comme les saisons.

Les arbres perdent leurs feuilles en automne et semblent mourir, pour mieux renaître au printemps. C’est en fait pour permettre à leur sève de se réfugier dans les racines afin de mieux supporter le froid de l’hiver et de mieux remonter dans le tronc et les branches au printemps.

L’eau qui s’écoule dans une rivière ne repassera jamais deux fois au même endroit. Et l’eau d’un lac, qui semble immobile et calme, grouille d’une vie sans cesse en mouvement.

Même les montagnes bougent et se transforment à travers le temps. Alors comment pourrions nous espérer qu’une situation dans notre vie, quelle qu’elle soit, dure éternellement ou tout au moins jusqu’à la fin de notre vie ? Comment pourrions nous attendre d’une relation amoureuse par exemple qu’elle dure jusqu’à notre mort ?

Nous devons accepter que la vie nous offre ce qu’elle a à nous offrir, que ce soit en positif ou en négatif et que dans tous les cas rien ne dure éternellement. Ainsi lorsque nous sommes heureux, gardons à l’esprit que cela peut ne pas durer. N’y pensons pas constamment et ne nous rendons pas non plus malade à ce sujet, mais soyons simplement conscient du bonheur que nous vivons et profitons de chaque instant.

Et lorsque nous sommes malheureux, confortons nous à l’idée que ce n’est qu’un mauvais moment à passer, que cela ne durera pas. N’attendons pas non plus passivement que cela passe, mais servons nous de l’énergie et du réconfort que nous procure cette pensée pour agir et nous sortir de la situation difficile qui nous pèse.

Gardons toujours à l’esprit que quoi que nous fassions, nous, notre vie, et tout ce qui nous entoure, sommes par essence impermanents.

Alors profitons de chaque instant, car rien ne dure éternellement.

Rien n'est permanent. L'accepter c'est se donner la possibilité d'éviter bien des souffrances.

Rendez-vous sur Hellocoton !

À propos Nadège Favri

Toulousaine passionnée de développement personnel, je porte un intérêt particulier aux relations humaines et à la communication non violente. Combinés à mon intérêt pour les ressources humaines, ces atouts ont naturellement fait émerger chez moi l'envie d'apporter mon aide aux entreprises comme aux particuliers, pour que chaque individu puisse exprimer tout son potentiel et viser l'excellence. Du coaching individuel au coaching d'entreprise, mon champ d'intervention est large mais avec un seul objectif en tête : utiliser la bienveillance pour améliorer la performance.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :