Comment le principe d'irréprochabilité instaure-t-il un climat de confiance pour de meilleures relations tant professionnelles que personnelles ?

Principe d’irréprochabilité et climat de confiance

Comment le principe d'irréprochabilité instaure-t-il un climat de confiance pour de meilleures relations tant professionnelles que personnelles ?
Pas le temps de lire l’article ? Épinglez cette image sur Pinterest pour y revenir plus tard.

L’intégrité, la cohérence et la bienveillance, sont les fondements de toute bonne relation, qu’elle soit du domaine professionnel ou privé. Mais ce qui permet à une relation d’être pérenne et sereine, c’est le principe d’irréprochabilité. Il consiste à se montrer irréprochable, quelles que soient les circonstances. Mais attention, être irréprochable ne signifie pas être parfait.

Personne n’est parfait

Il est totalement impossible de ne jamais commettre d’erreur. Que ce soit volontairement ou non, nous commettons tous des erreurs. Et elles peuvent avoir des conséquences plus ou moins graves selon les cas.

Parfois même, nous pensons bien faire, mais nos paroles ou nos actes s’avèrent finalement nocifs pour autrui. Tout simplement parce que, comme je vous le disais dans l’article Je pense donc je suis, tout ce que nous disons ou faisons est interprété de manière totalement subjective par les personnes qui nous entourent. C’est pourquoi parfois nous pouvons blesser une personne sans jamais n’en avoir eu l’intention.

Imparfait mais irréprochable

Le principe d’irréprochabilité ne suppose pas d’être parfait, mais plutôt d’assumer pleinement ses erreurs et de faire le nécessaire pour les réparer autant que possible.

Être irréprochable c’est prendre sur soi la responsabilité de ses actes, les reconnaître, et en assumer les conséquences.

Si je fais du mal à quelqu’un, même involontairement, ce qui importe c’est que j’en prenne conscience et que je répare par tout moyen possible les dégâts que j’ai causés. Les réparations peuvent être matérielles (voire financières) ou verbales (en reconnaissant ouvertement, voire publiquement, la faute commise, en présentant des excuses à la personne blessée, etc.).

Comment le principe d'irréprochabilité instaure-t-il un climat de confiance pour de meilleures relations tant professionnelles que personnelles ?

Assumer et prendre un risque

Ce principe est valable dans tous les domaines de la vie, et applicable à toute situation. La plus grosse difficulté qu’il représente, c’est d’assumer. Car assumer c’est prendre un risque. Le risque d’être jugé, rejeté, ou de subir des conséquences pécuniaires voire judiciaires.

Mais prendre ce risque permet de gagner bien davantage qu’en restant dans sa zone de confort, car reconnaître qu’on a commis une erreur et montrer qu’on est prêt à en subir les conséquences prouve que nous avons des valeurs et que nous les respectons. Cela fait de nous une personne responsable et droite.

Par ailleurs, en restant dans sa zone de confort et en refusant d’assumer les conséquences de nos actes, nous nous exposons à un autre risque : celui d’avoir des remords et de ne pas avoir la conscience tranquille.

Être digne de confiance

Dans la durée, assumer ses erreurs crée un climat de confiance. En effet, assumer cela signifie aussi tout mettre en place pour ne pas reproduire l’erreur commise. On gagne ainsi en crédibilité et on devient digne de confiance.

C’est pourquoi il est particulièrement important de se montrer irréprochable dès le début d’une relation, quelle qu’elle soit, afin d’instaurer d’entrée un climat de confiance qui favorisera les échanges.

Comment le principe d'irréprochabilité instaure-t-il un climat de confiance pour de meilleures relations tant professionnelles que personnelles ?

En résumé

Pour instaurer un climat de confiance dans vos relations, soyez intègre, faites preuve de cohérence entre vos propos et vos actes, soyez juste et bienveillant(e). Et en cas de manquement (car personne n’est infaillible), faites en sorte d’assumer votre erreur.

Reconnaissez la faute commise, réparez-la, et veillez à ne pas la reproduire. Et même si la faute vous paraît infime, voire négligeable, dites-vous qu’aux yeux de la personne qui a été blessée, cette faute n’est peut-être pas anodine.

Dans le doute, si vous vous rendez compte que ce que vous avez dit ou fait n’entre pas dans vos valeurs, soyez cohérent et présentez vos excuses. Même si la personne ne s’est pas sentie offensée, elle ne pourra qu’apprécier votre démarche car elle pourra constater par elle-même quelles sont vos valeurs.

Vous instaurerez ainsi un climat de confiance dès le début de la relation, vous permettant de construire une relation stable fondée sur des bases saines.

Comment le principe d'irréprochabilité instaure-t-il un climat de confiance pour de meilleures relations tant professionnelles que personnelles ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

À propos Nadège Favri

Toulousaine passionnée de développement personnel, je porte un intérêt particulier aux relations humaines et à la communication non violente. Combinés à mon intérêt pour les ressources humaines, ces atouts ont naturellement fait émerger chez moi l'envie d'apporter mon aide aux entreprises comme aux particuliers, pour que chaque individu puisse exprimer tout son potentiel et viser l'excellence. Du coaching individuel au coaching d'entreprise, mon champ d'intervention est large mais avec un seul objectif en tête : utiliser la bienveillance pour améliorer la performance.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :