Quelle est l'importance de la sincérité dans le couple et pourquoi ?

La sincérité dans le couple

Quelle est l'importance de la sincérité dans le couple et pourquoi ?

 

Certains vous diront qu’il faut savoir garder son jardin secret, et d’autres vous diront que la transparence est de rigueur dans un couple, que la sincérité est la base de toute relation. Mais qu’en est-il lorsque la vérité est difficile à exprimer, qu’elle peut être blessante, ou gênante ?

 

 

Faut-il être totalement sincère avec son/sa partenaire ?

 

Selon moi, on ne peut pas construire une relation sans être pleinement sincère, avec soi-même comme avec l’autre. Bien sûr il ne s’agit pas de tomber dans l’excès et de raconter absolument tout à son/sa partenaire comme s’il/elle devait connaître les moindres détails de notre journée. La sincérité ce n’est pas tout dire, tout le temps, systématiquement. La sincérité c’est parler de ce qui est important, et le faire sans tabou.

Quand je dis “important” cela signifie “ce qui est important pour vous”, “ce qui est important pour lui/elle” et “ce qui est important pour le couple”. Ces trois-là sont indissociables. Vous ne pouvez pas dire uniquement ce qui compte pour vous, ou uniquement ce qui compte pour l’autre (ou pire, ce que vous croyez qui compte pour l’autre), ou uniquement ce qui compte pour le couple. Il est indispensable que les trois éléments soient pris en considération de manière égale.

 

 

Peut-on tout dire ?

 

“Et que faire des vérités blessantes ?” me direz-vous. Sachez que tout peut être dit, absolument tout, à condition de faire attention à comment c’est dit. Le tact est essentiel à la sincérité, car une vérité peut être reçue de plusieurs manières, bien différentes, en fonction de la forme avec laquelle elle est véhiculée.

Surtout, ce qui est primordial, avant même de vous lancer dans une grande déclaration hasardeuse, c’est de vous poser les bonnes questions :

  • Pourquoi est-ce important pour moi ? Pour lui/elle ? Pour le couple ?
  • Quelle est l’émotion (ou les émotions) que cette vérité éveille(nt) en moi ?
  • Pourquoi cette émotion (ces émotions) ? Quel est(sont) le(s) besoin(s) qui se cache(nt) derrière cette(ces) émotion(s) ?

 

 

Comment le dire ?

 

Une fois que vous aurez répondu à toutes ces questions, vous pourrez aborder votre partenaire et lui exposer les faits en expliquant ce que cela vous fait, et sans jamais l’accuser ou lui faire porter la responsabilité de vos émotions.

En effet, quelle que soit votre émotion (colère, peur, jalousie, joie, fierté, etc.), ni votre partenaire ni personne d’autre n’en est responsable. Vous êtes le seul responsable de vos émotions. Parlez donc en votre nom, en utilisant le “Je” plutôt que le “Tu”, et exposez vos sentiments, ressentis, émotions, réflexions propres.

N’essayez pas de penser à la place de votre partenaire et évitez toute affirmation infondée. J’entends par “affirmation infondée” toute croyance que vous pouvez avoir sur les sentiments, intentions ou pensées de l’autre. Comme nous l’avons vu dans l’articles sur Les Quatre Accords Toltèques, les suppositions sont source de malentendus et donc de conflits.

 

 

Exemples

 

Par exemple, vous ne direz pas :

“Tu m’as blessé(e) tout à l’heure quand tu m’as à peine dit bonjour en rentrant du travail”

mais plutôt :

“Je me suis senti(e) blessé(e) tout à l’heure quand tu m’as à peine dit bonjour en rentrant du travail car j’avais besoin d’attention à cause de la journée éprouvante que j’ai passée”.

Vous éviterez ainsi de faire porter la responsabilité de votre vexation à l’autre et mettrez en avant votre mal-être, ce qui incitera plus volontiers l’autre à vous réconforter que si vous l’accusez de quelque chose qu’il n’a même pas conscience d’avoir fait (puisque cela s’est passé en vous).

 

Autre exemple, si votre partenaire vous demande si vous aimez ce nouveau vêtement qu’il/elle vient d’acheter, ne lui dites pas “oui” pour lui faire plaisir si vous n’aimez pas ce vêtement. Dites-lui plutôt la vérité, que vous n’aimez pas du tout ce vêtement mais qu’il/elle est toujours beau/belle à vos yeux, peu importe ce qu’il/elle porte. Ou bien que ce qui compte pour vous c’est qu’il/elle se sente bien avec ce nouveau vêtement. Peu importe ce que vous direz, assurez-vous simplement de dire la vérité de ce que vous pensez et ressentez.

 

 

Instaurer la confiance

 

N’oubliez pas que si vous prenez l’habitude de parler franchement, votre partenaire aura plus facilement confiance en vous et en vos propos. Et si vous prenez l’habitude d’exprimer vos émotions et vos besoins plutôt que de formuler des reproches, vous faciliterez la communication et la résolution des problèmes, tout en entraînant votre partenaire dans une spirale positive de communication authentique. Car lorsque l’on fait des reproches, tout ce que l’on a en retour ce sont d’autres reproches, tandis que lorsque l’on exprime nos émotions nous incitons les autres à en faire autant.

Rendez-vous sur Hellocoton !

À propos Nadège Favri

Toulousaine passionnée de développement personnel, je porte un intérêt particulier aux relations humaines et à la communication non violente. Combinés à mon intérêt pour les ressources humaines, ces atouts ont naturellement fait émerger chez moi l'envie d'apporter mon aide aux entreprises comme aux particuliers, pour que chaque individu puisse exprimer tout son potentiel et viser l'excellence. Du coaching individuel au coaching d'entreprise, mon champ d'intervention est large mais avec un seul objectif en tête : utiliser la bienveillance pour améliorer la performance.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :