Comment réduire son stress au volant pour une conduite plus sereine et plus sûre ?

Le stress au volant

 

Comment réduire son stress au volant pour une conduite plus sereine et plus sûre ?

 

Avez-vous remarqué qu’au volant nous avons tendance à considérer les autres comme des ennemis potentiels, ou des adversaires dans une sorte de course imaginaire ? Quelles en sont les conséquences sur notre conduite et notre état de stress général ? Comment réduire ce stress ?

 

 

Pressés et stressés

 

On veut toujours doubler, aller plus vite, se faufiler pour ne pas attendre plus longtemps au stop ou au rond-point…et ce même lorsque nous ne sommes pas pressés par le temps. Qu’espère-t-on gagner ? Parce que, si on prend le temps d’y réfléchir, on ne gagne absolument rien à faire cela, nous n’allons pas tous au même endroit donc nous n’avons aucune raison de considérer que l’on doive arriver avant les autres.

De plus, dépasser les limitations de vitesse, doubler dangereusement, couper des priorités ne nous fait absolument pas gagner de temps. Tout ce que l’on risque, c’est de provoquer un accident, ce qui implique au mieux de la tôle froissée et une perte de temps pour rédiger les constats, et au pire de perdre la vie ou de tuer quelqu’un. Est-ce que cela en vaut la peine ?

Par ailleurs, conduire ainsi s’avère extrêmement stressant, pour nous comme pour les passagers. Et pour parler encore de stress au volant, avez-vous remarqué que c’est sur la route que nous râlons le plus ? Avez-vous constaté le nombre d’incivilités que nous faisons (sans compter celles que nous subissons), le nombre d’insultes et de gestes éloquents qui fusent sur les routes chaque jour ?

 

 

Relativiser pour dé-stresser

 

Alors, si vous voulez améliorer votre conduite, réduire le nombre de contraventions, le risque d’accident, votre niveau de stress général, le nombre d’insultes proférées et reçues… commencez par arrêter de voir les autres usagers de la route comme différents de vous. Nous sommes tous humains, nous avons tous nos faiblesses.

Lorsque nous faisons une erreur d’inattention sur la route, nous ne nous accusons pas d’être des dangers ambulants et ne nous insultons pas de tous les noms. Nous nous justifions par notre état d’esprit du moment, notre état émotionnel, notre niveau de stress, qui ont pu influer sur notre attention et notre conduite. Et bien il en va de même des autres conducteurs.

La personne qui se trouve devant vous et n’avance pas a nécessairement une bonne raison de le faire: elle est peut-être perdue, ou bien c’est une personne âgée qui est terrifiée par tout ce qui l’entoure parce qu’elle se rend compte que ses réflexes ne sont plus les mêmes qu’avant.

Soyez indulgent envers celui qui vous grille la priorité, il ne l’a peut-être simplement pas vue, ou bien il avait la tête ailleurs, peut-être qu’il vient d’apprendre une mauvaise nouvelle, ou qu’il est fatigué …

 

 

En pratique

 

Levez le pied, gardez vos distances de sécurité, ne soyez pas pressé d’arriver, profitez plutôt du voyage, appréciez les paysages, ou votre musique … et vous verrez que petit à petit vous conduirez plus sereinement, éviterez les contraventions et vous mettrez moins en danger. Et si après cela vous avez encore l’impression que votre sérénité est troublée par les “fous du volants” qui ont le comportement que vous avez probablement eu par le passé, soyez encore une fois indulgent, dites-vous qu’ils ne connaissent pas la sérénité que vous avez vous-même acquise et qu’ils sont plus à plaindre qu’à critiquer.

Un dernier conseil, si vous constatez qu’il vous est difficile de vous détendre au volant car vous êtes toujours pressé, pensez simplement à partir plus tôt, à prévoir de la marge pour vos trajets, vous verrez que ça change la vie !

 

A lire : J’arrête de râler – Christine Lewicki

Retrouvez ici d’autres suggestions de lecture.

Rendez-vous sur Hellocoton !

À propos Nadège Favri

Toulousaine passionnée de développement personnel, je porte un intérêt particulier aux relations humaines et à la communication non violente. Combinés à mon intérêt pour les ressources humaines, ces atouts ont naturellement fait émerger chez moi l'envie d'apporter mon aide aux entreprises comme aux particuliers, pour que chaque individu puisse exprimer tout son potentiel et viser l'excellence. Du coaching individuel au coaching d'entreprise, mon champ d'intervention est large mais avec un seul objectif en tête : utiliser la bienveillance pour améliorer la performance.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :